L'abat-jour doit être proportionné au pied de lampe. Placé sur un meuble bas, il peut donner l’impression visuelle d'écraser le pied, si la lampe est placée en hauteur il peut sembler trop petit.

Il est constitué d'une carcasse composé de deux parties (cercles, carrés, rectangles, ovales, 6 pans, 8 pans...) . Ces parties peuvent être soit reliées entre elles par des branches (droites ou incurvées ), soit libres.

Sur cette carcasse on tend un tissu en le cousant, c'est l'abat-jour couture ou on colle le tissu sur une matière plastique dont un côté est adhésif ( le polyphane): c'est l'abat-jour contrecollé.

Le choix de la forme de la carcasse se fera selon les goûts personnels, le cadre de vie, le style et le volume de la lampe, du lampadaire, de la suspension ou du lustre.

D'une façon générale :

- Les formes géométriques angulaires ou droites sont adaptées aux luminaires contemporains au design épuré.

- Les carcasses galbées, convexes, festonnées, godronnées conviennent d'avantage aux luminaires anciens ou de style.
- Les tronconiques et les ovales s'accordent en principe à tous les styles.

Pour ne pas vous tromper, sachez qu'un abat jour haut et à faible pente convient mieux aux lampes posées sur le sol et un abat jour à forte pente est plus adapté sur un meuble assez bas (commode).

Toutefois appliquer le contraire de ces principes de base peut s’avérer parfois judicieux pour obtenir un effet  original et optimal !